Télétravail et médecine esthétique

Covid-19 : pourquoi le télétravail favorise le recours à la médecine esthétique

Pandémie du Covid-19 et confinement à répétition… cela bouleverse les habitudes, le mode de vie et bien sûr le corps. A la reprise de notre activité, le télétravail nous révèle notre vraie image affichée à l’écran durant les visio-conférences ou sur les réseaux sociaux. Exposé(e)s de manière nette devant l’œil expert de la caméra, toutes les anomalies du corps sont mises en évidence. Dans ce cas, le recours à la médecine esthétique devient incontournable.

 

Télétravail : un facteur révélateur de notre propre image

 

D’après un médecin esthétique, le recours à la médecine esthétique a connu une augmentation de 30% durant les séries de confinement. Dans certains cabinets comme celui du Docteur Didier Dubois à Angers, il y a également plus de demandes de patients depuis quelques temps. Cela s’explique par l’usage de la visioconférence pendant le télétravail. En voyant en permanence son image sur l’écran, on finit par découvrir et se focaliser sur tous les défauts du corps. De plus, les réseaux sociaux ne cessent de diffuser des spots mettant en valeur l’intérêt d’avoir des corps minces ou des corps musclés.

 

Les côtés positifs du confinement

 

Si pendant la période normale, chacun exerce son travail suivant des horaires définies avec une durée habituelle de 8h, le télétravail offre une certaine liberté qui permet d’aller voir les spécialistes de l’esthétique.
Pendant les confinements, en arrivant dans le cabinet esthétique Docteur Didier Dubois à Angers, les patients profitent pour demander des solutions immédiates à leurs soucis esthétiques. Parmi les anomalies soulevées, les demandes de traitement esthétique concerne majoritairement le visage :

 

 Usage de la visioconférence pendant le télétravail

Usage de la visioconférence pendant le télétravail

 

Le confinement offre une opportunité de convalescence discrète si jamais un petit hématome survenait après un acte de médecine esthétique. Pour les adeptes de soins non-invasifs, sans chirurgie ni incision, la période de confinement permet de bien s’organiser pour s’attaquer aux différents problèmes esthétiques mineurs difficiles à traiter pendant les périodes pré-covid-19.

De plus, privées des possibilités de partir en vacances suite aux restrictions de déplacement ou à la fermeture des frontières, certains patient(e)s disposent des moyens financiers leur permettant de procéder aux soins et traitement esthétique tant souhaité pendant la période normale.

 

Sources et Références :

  • Europe 1 : Covid-19 : pourquoi le télétravail favorise le recours à la médecine esthétique (page consultée en avril 2021)
  • L'express : En pleine pandémie, les consultations de médecine esthétique explosent (page consultée en avril 2021)
  • France TV info : La chirurgie esthétique ne s'est jamais aussi bien portée que pendant le Covid-19 (page consultée en avril 2021)
  • Santé Journal des Femmes : Voyage et Covid-19 : France, restrictions, test, frontières fermées (page consultée en avril 2021)

 

Autres articles