Médecine esthétique les jeunes toujours plus demandeurs

Médecine esthétique : les jeunes toujours plus demandeurs

On a parfois tendance à penser que la médecine esthétique est une affaire des plus âgé(e)s, de ceux ou celles qui souffrent des imperfections cutanées ou des défauts esthétiques du visage ou du corps. Mais en réalité, de plus en plus de jeunes commencent à avoir recours à la médecine esthétique essentiellement pour des raisons autres que d’anomalies esthétiques.

La médecine esthétique a également conquis l’enthousiasme des générations 80 et 90 pour perfectionner leur beauté grâce à l’injection d’acide hyaluronique ou de botox à partir de la trentaine. Ces deux techniques esthétiques permettent aux jeunes de l’époque de prendre en main plus tôt et de manière durable leur vieillissement.

A l’échelle mondiale, les statistiques confirment que la médecine esthétique est devenue un secteur en plein essor depuis 2019. Elle a généré un chiffre d’affaire de plus de 10 milliards d’euros en 2020 dont une croissance de 7% par rapport à l’année précédente. Cette flambée est en partie due à l’effet du confinement. En effet, les gens passent plus de temps devant les caméras de smartphones et d’ordinateurs, à remarquent dans le miroir les moindres imperfections de leur visage. De l’autre côté, avec les économies réalisées pendant le confinement, ils ont les moyens de prendre soin de leur beauté dès la reprise de la vie normale.

Les jeunes comme les principales cibles des soins esthétiques

Selon une enquête réalisée par le Cabinet esthétique du Docteur Didier Dubois à Angers, les jeunes  âgés de 18 à 35 ans sont plus enthousiastes vis-à-vis de la médecine esthétique que leurs aînés au même âge. Cette enquête montre aussi que les tendances de soins esthétiques les plus courantes sur les réseaux sociaux ont plus d’impact sur les choix des jeunes. Les jeunes de moins de 35 ans sont à notre époque davantage attirés par les solutions esthétiques.
Cette affluence plutôt précoce à la médecine esthétique s’explique surtout par deux principaux facteurs :

  • Le progrès de la médecine esthétique, essentiellement des interventions non-invasives : aujourd’hui, une simple injection permet d’augmenter le volume des lèvres. Elle permet aussi facilement de corriger la forme du nez alors qu’auparavant ce traitement était l’apanage de la rhinoplastie chirurgicale.
  • L’influence indéniable des réseaux sociaux qui ne cessent de publier des photos des canons de beauté, des biographies esthétiques des stars… Les jeunes sont en quête de référence, d’un modèle à reproduire pour en faire une copie la plus parfaite possible.

Les jeunes sont de plus en plus une cible du marché de la médecine esthétique malgré certaines interdictions d’en faire la publicité. De l’autre côté, les établissements de soins et de traitements esthétiques arrivent tout de même à s’adresser aux jeunes via les influenceurs ou les réseaux sociaux.

Rhinoplastie médicale par injection d'acide hyaluronique

Rhinoplastie médicale par injection d'acide hyaluronique

Des praticiens responsables face aux enjeux du marché

Face à une demande croissante de la part de cibles jeunes et fragiles, le Docteur Didier Dubois agit en tant que responsable en les protégeant contre les dérives du marché. L’objectif est d’agir dans le strict respect de l’éthique du métier mais aussi de ne pas promouvoir la pratique au point de devenir une mode.

En France, la pratique de la médecine esthétique chez les mineurs est interdite. En référence à la loi Kouchner de 2002, l’exercice de ce métier est uniquement réservé aux professionnels agréés. La loi est plus stricte en France à ce sujet qu’ailleurs.

Heureusement les actes que demandent les jeunes au Dr Didier Dubois sont raisonnables : épilations laser, détatouages, augmentation des lèvres pour un aspect plus sensuel, plus pulpeux, rhinoplasties médicales, peelings, micro-needlings, cellulite, etc.

Vidéo : Traitement de la cellulite sur une cuisse d’une patiente par la technique du microneedling au cabinet du Dr Didier Dubois à Angers

Sources et Références :

  • Corse Matin : Médecine esthétique, les jeunes toujours plus demandeurs (page consultée en juillet 2021)
  • Nice Matin : "Véritable explosion des demandes": la médecine esthétique séduit les femmes de plus en plus jeune (page consultée en juillet 2021)

Autres articles