Médecine Esthétique : quand commencer les injections ?

Médecine Esthétique : quand commencer les injections ?

Classées comme étant des techniques non invasives, les injections deviennent une option intéressante en matière de soin esthétique. L’âge des femmes qui ont recours aux injections pour corriger les pommettes, le nez, les lèvres tend à se s’abaisser. La question se pose alors : à quel moment commencer les injections ? Le Docteur Didier Dubois, médecin esthétique à Angers, apporte des précisions à ce sujet.

En général, la correction des quelques défauts esthétique par les injections commence à 20 ans chez certaines jeunes femmes. Une demande fréquente concerne les injections d’acide hyaluronique dans les lèvres pour en augmenter le volume et les rendre plus pulpeuses. Influencé par les modèles de beauté véhiculés par les réseaux sociaux, les jeunes éprouvent plus de difficulté à accepter les défauts et qualités physiques hérités de leurs parents. L’envie de changer une apparence pour coller à celle des stars devient de plus en plus pressant à partir de 20 ans. C’est à ce moment-là que les praticiens, en l’occurrence le Dr Didier Dubois, essaient de sensibiliser les jeunes afin d’éviter les dérives.

A partir de 40 ans, dès l’apparition des premiers signes de vieillissement, les injections deviennent une solution privilégiée.

Les changements notables à partir de la trentaine

Dès 30 ans, la production de l’acide hyaluronique commence à baisser, c’est le début du processus du vieillissement des cellules cutanées. Au lieu de recourir précocement à une technique esthétique invasive, l’injection d’acide hyaluronique vient à la rescousse pour compenser le manque. Le Dr Didier Dubois préfère les injections d’acide hyaluronique du fait de sa propriété ultra hydratante et sa capacité à booster la peau, restaurer son élasticité et sa tonicité. L’injection d’acide hyaluronique au cabinet du Dr Didier Dubois permet de :

  • Prévenir le vieillissement précoce des cellules cutanées,
  • Restaurer de manière instantanée le coup d’éclat,
  • Améliorer la qualité de la peau sans modifier l’aspect du visage, ou au contraire de corriger certains défauts en modifiant de façon naturelle les traits du visage, les ridules, rides, sillons et plis en particulier.

Les injections sont indolores avec l’usage de micro-canules, sauf pour les lèvres où elles sont sensibles mais tout à fait supportables, et peuvent se faire sur l’ensemble du visage, la séance pourrait être suivie d’un léger gonflement et des légers bleus qui disparaissent au bout de quelques heures ou jours.

Quelles solutions pour booster la peau à partir de 45 ou 50 ans ?

Dès 45 ou 50 ans, les injections d’acide hyaluronique n’arrivent plus à dissimuler les imperfections dues à l’âge. La correction devrait être plus localisée et ciblée. Dans ce cas, le Docteur Didier Dubois utilise un acide hyaluronique plus réticulé (plus épais que le simple acide hyaluronique habituel) pour redonner plus de volume. Il s’agit d’ajuster le dosage de cette molécule en fonction des résultats attendus. Ceux-ci sont à définir avec le médecin esthétique.

A qui s’adresser pour des injections sécurisées ?

Les praticiens continuent sensibiliser les plus jeunes par rapport à l’accès aux soins esthétiques non seulement pour éviter les excès mais notamment pour le respect des règlements en vigueur et la déontologie du métier de la médecine esthétique. Le Dr Didier Dubois est un médecin esthétique habilité à réaliser des injections et à gérer les rares complications dans son Cabinet Médical Esthétique à Angers. En plus des soins esthétiques, il participe également à des congrès ou séances de formation, à la sensibilisation des jeunes sur les risques encourus avec les injections non-sécurisées réalisées par des personnels non qualifiés.

Sources et Références :

Autres articles