Traitement du molluscum contagiosum du glandTraitement du molluscum contagiosum du gland

Traitement du molluscum contagiosum du gland

Qu’elles soient bénignes, d’origine virale ou bactérienne, les anomalies cutanées telles que le molluscum contagiosum nécessitent toujours une grande prudence. En plus de la prise en charge par un médecin, le traitement du molluscum contagiosum du gland se déroule en deux étapes bien distinctes : le traitement de l’infection virale et celui de l’aspect esthétique du gland.

Sommaire de l'article

Qu’est-ce que le molluscum contagiosum du gland ?

Le Molluscum contagiosum est une infection cutanée d’origine virale caractérisée par la présence de papules ou de nodules similaires aux perles de la peau. Cette affection est courante chez les enfants, moins chez les jeunes adultes en contact avec une peau ou une surface contaminée par le virus. Il se transmet également par un contact sexuel dans le cas du mulluscum contagium du gland chez les jeunes adultes.
molluscum contagiosum
Présentation des phases de développement des petites bosses du molluscum contagiosum ainsi que le dégât inesthétique causé par le virus sur la peau. Le traitement consiste à restaurer l’aspect de la peau, par exemple en vaporisant les excroissances superficielles.

Quels sont les causes du molluscum contagiosum du gland?

Le molluscum contagiosum est causé par la présence du pox virus sur le gland soit à travers une transmission indirecte via des objets soit par une transmission directe à travers un rapport sexuel.

Malgré son caractère contagieux, cette affection ne fait pas de dégât à la santé sauf dans le cas des patients dont le système immunitaire est plutôt fragile (le cas des patients atteints du VIH).

Caractéristiques du molluscum contagiosum du gland

A la différence des maladies bénignes habituelles comme les couronnes perlées, les papules perlées ou les grains de Fordyce, le molluscum contagiosum est d’origine virale (le pox virus). Il s’agit d’une infection contagieuse en forme de petites bosses de 2 à 5 mm de large, de couleur chair ou nacrées, apparues sur la peau, mais qui n’est pas dangereuse pour la santé.

L’endroit favori de cette infection est la peau du visage, le cou, les aisselles et les membres supérieurs. Les symptômes sont susceptibles de recouvrir la majeure partie du corps dans certains cas. Chez les adultes, le molluscum contagiosum peut être localisé sur l’appareil génital, le ventre ou la partie interne des cuisses.

Quels sont les différents traitements du molluscum contagiosum du gland? Ces traitements sont-ils efficaces ?

Bien qu’ils ne soient pas conseillés par les médecins esthétiques du fait du manque de preuves par rapport à leurs efficacité, les traitements naturels du molluscum contagiosum existent encore parallèlement aux techniques médicales.

Traitements naturels du molluscum contagiosum du gland

L’aromathérapie et l’huile essentielle

En guise de prévention contre la prolifération du virus, l’huile essentielle d’arbre à thé est appliquée sur la partie concernée par la lésion. En général, l’huile essentielle d’arbre à thé est diluée avec de l’huile végétale avant son utilisation sur la peau. Il faut impérativement demander l’avis d’un médecin avant l’utilisation sur un enfant de moins de 7 ans. Afin d’éviter une éventuelle allergie liée à l’usage de l’huile essentielle, il est recommandé de faire un petit test sur une surface de la peau avant de l’appliquer sur la lésion.

En l’absence des recommandations des praticiens et de laborantins, l’efficacité clinique du traitement du molluscum contagiosum par les huiles essentielles reste improbable. Elle agit plutôt à titre préventif contre la propagation du virus et non sur l’aspect inesthétique causé.

L’huile essentielle de myrte citronné

Parmi d’autres solutions naturelles contre le molluscum génital, l’huile essentielle de myrte citronné a aussi été maintes fois mentionnée. Grâce à sa propriété anti-infectieuse, l’huile essentielle de myrte citronné est utilisée pour combattre les affections cutanées bénignes.

Du fait de la présence de quelques composants allergènes, elle ne doit être utilisée qu’après l’avoir été diluée dans l’huile végétale et fait un test sur le creux du coude pendant 24 h. L’huile essentielle de myrte citronné ne doit pas être utilisée chez l’enfant de moins de 7 ans ou chez la femme enceinte ou allaitante.

Le vinaigre de cidre

Le traitement consiste à faire une cure deux fois par jour d’une cuillère à café de vinaigre de cidre biologique dilué dans un verre d’eau.

Tranchez un citron en plusieurs quartiers, trempez-les dans du vinaigre de cidre et appliquez sur la lésion avant de se coucher jusqu’à ce qu’on ait un résultat. L’application du gel d’Aloe Vera deux fois par jour aiderait à la régénération de la peau et à l’apaisement en cas d’irritation.

Faute d’une recommandation des praticiens ou des laboratoires, l’utilisation des produits naturels sur la peau ou sur les lésions n’est toujours pas sans risque. La preuve d’efficacité d’une telle pratique est jusqu’ici basée sur les on-dits.

Traitements médicaux du molluscum contagiosum du gland

Le traitement du molluscum contagiosum du gland se fait en deux étapes : le traitement visant à arrêter la propagation du virus suivi du traitement des petits bosses inesthétiques causés par le virus à travers différentes techniques comme l’application de l’hydroxyde de potassium, la cryothérapie et le PlexR.

L’hydroxyde de potassium

Le traitement à l’aide de l’hydroxyde de potassium ou du nitrate d’argent dosé à 5% consiste à irriter la zone concernée par le molluscum contagiosum. Ce produit va provoquer une inflammation jusqu’à ce que la peau devienne rouge, ce qui témoigne que le traitement agit. Avant l’application, veillez à ce que la peau saine soit protégée à l’aide d’un pansement placé autour de la lésion. Le molluscum contagiosum devrait disparaître au bout de quelques semaines.

La cryothérapie

La cryothérapie ou traitement par le froid consiste à utiliser la vapeur de l’azote liquide pour exposer une lésion à une température très basse. Par l’action du froid, les petits boutons des papules du molluscum contagiosum sont brûlés en quelques minutes. La cryothérapie est également utilisée pour se débarrasser des petites excroissances du molluscum pendulum acrochordon et des verrues. Le traitement peut être suivi d’une douleur et d’une légère dépigmentation.

Le PlexR

Comparé aux autres traitements médicaux du molluscum contagiosum, le PlexR reste une option avantageuse. Cette technique de traitement utilise le plasma exérèse pour vaporiser les petits bosses causés inesthétiques laissées par le virus sur le gland. Par le processus de vaporisation ionisée, les tissus des papules péniennes vont être réduits en état gazeux sans causer aucun dégât sur les tissus sains autour des lésions. Le traitement du molluscum contagiosum du gland par le Plexr est 100% sécurisé et réussi.

Déroulement d'une séance de traitement du molluscum contagiosum du gland par PlexR

Procédure

La procédure reste identique à celle du traitement des acrochordons génitaux:
  1. Réception et consultation du patient par le Dr Didier Dubois dans son cabinet esthétique à Angers,
  2. Recueil des informations sur les attentes du patient, ses traitement en cours, ses antécédents médicaux, ses intolérances aux produits,
  3. Bref aperçu du déroulement du traitement : les résultats attendus, les précautions à prendre après le traitement du molluscum contagiosum du gland. Le traitement inclut tous les préparatifs avant : application d’une crème anesthésiante par le patient lui-même.
  4. Le Dr Didier Dubois procède au réglage de l’appareil Plexr et débute le traitement, qui dure quelques secondes par lésion observée.
  5. A la fin de la procédure, le Dr Didier Dubois réalise un examen médical du gland qui n’est désormais plus atteint par le molluscum contagiosum.
  6. Juste après le traitement : application d’une crème par le Dr Dubois lui-même. Aucun renouvellement de l’application n’est nécessaire.I

Prix

A partir de 80 euros la séance, selon le nombre de nodules.

Combien de temps ?

L’acte avec le PlexR pour enlever le molluscum contagiosum dure quelques secondes, au cours d’un RV d’une demi-heure.

Combien de séance ?

Un seul traitement avec Plexr du molluscum contagiosum du gland suffit.

Est-ce que ça fait mal ?

L’application d’une crème anesthésiante 15 à 30 minutes avant le traitement rend la procédure indolore.

Résultats attendus

  • traitement sécurisé, 100% réussi, pas de complication post-traitement,
  • disparition des nodules perlés en forme de dôme à tête creuse sans laisser de cicatrice,
  • retour à l’aspect normal du pénis au bout de quelques jours ou quelques semaines,

Effets secondaires du traitement

  • quelques traces sous formes de points noirs comme des têtes d’épingles pendant quelques heures,
  • légère d’irritation post-traitement,
  • œdème localisé rare qui disparaîtra dans les 2 ou 3 jours,
  • dépigmentation rare et légère sur la partie traitée pour les peaux très mates mais qui finira en général par disparaître,
traitement du molluscum contagiosum
Traitement par PlexR des excroissances bénignes causées par le molluscum contagiosum sur le gland d’un patient. La vaporisation par la technologie du plasma exérèse reste le moyen le plus sécurisé pour éliminer les boutons inesthétiques de cette affection.

Y a-t-il des récidives?

Tout comme le traitement du molluscum pendulum, la sublimation du molluscum contagiosum par Plexr est 100% réussie. Une mini séance de traitement complémentaire sera offerte par le Dr Didier Dubois en cas de récidive dans les 12 mois suivant le traitement.

Précautions à prendre avant le traitement

  • Le gland à traiter ne doit comporter aucune lésion encore infectieuse ni cicatrice le jour du traitement du molluscum contagiosum du gland,
  • Renseigner le praticien sur les traitements en cours : médicaments, crèmes intimes…

Précautions à prendre après le traitement

  • C’est après avoir constaté lui-même le résultat (disparition du molluscum contagiosum) que le patient valide le traitement,
  • Pas d’activité sexuelle durant les 3 ou 4 jours après traitement.
Les précautions restent identiques pour les affections bénignes comme la couronne perlée, les papules perlées, les grains de Fordyce ou les acrochordons …

Les contre-indications

Le traitement du molluscum contagiosum du gland ne peut pas être réalisé :

  • sur une peau ayant des lésions infectieuses,
  • au patient porteur d’un Pacemaker ou un stimulateur électrique cardiaque.

Les risques

Le traitement des molluscum contagiosum du pubis par PlexR est superficiel, toujours réussi et donc sans risque. Pas de transmission de courant électrique ni de dommage sur les tissus environnants durant le traitement.

FAQ ou foire aux questions autour du traitement du molluscum contagiosum

Au cabinet médical et esthétique du Dr Didier Dubois à Angers, les patients posent fréquemment de nombreuses questions concernant le molluscum contagiosum. Cette affection cutanée virale suscite de l’intérêt et parfois de l’inquiétude, surtout en raison de ses manifestations visibles sur la peau. Voici une sélection des questions les plus courantes posées par les patients qui consultent pour des traitements liés au molluscum contagiosum, incluant des réponses basées sur les pratiques et les connaissances du Dr Dubois.

Si vous vous interrogez sur « molluscum que faire », la première étape consiste à consulter un professionnel de santé. Il évaluera les lésions cutanées et proposera un plan de traitement adapté, qui peut inclure le PlexR. En attendant la consultation, ne pas gratter ou toucher les lésions pour prévenir la propagation de l’infection. Une hygiène rigoureuse et l’évitement du partage d’objets personnels limitent également la contagion.

Le molluscum contagiosum se transmet par contact direct avec la peau infectée. Chez les adultes, la transmission sexuelle est également une voie courante. La contagion peut aussi survenir en partageant des objets personnels comme des serviettes ou du linge de lit. La vigilance est donc recommandée, notamment dans les lieux publics comme les gymnases ou les piscines.

Les symptômes incluent de petites bosses rondes et fermes, souvent de couleur chair ou nacrées. Elles peuvent apparaître isolément ou en groupe. Généralement indolores, ces papules peuvent parfois démanger ou s’infecter en cas de grattage. Chez certains patients, une légère rougeur ou inflammation autour des lésions peut être observée.

Oui, cette affection est hautement contagieuse. La transmission peut se faire par un contact direct peau à peau ou indirectement via des objets contaminés. La prévention, notamment en évitant de partager des articles personnels avec des personnes infectées, est une stratégie clé.

Le diagnostic repose principalement sur l’examen visuel des lésions. Le Dr Dubois évalue les caractéristiques des papules. Dans des cas moins clairs, une biopsie cutanée peut être effectuée pour confirmer la présence du virus.

Diverses options sont proposées pour le traitement du molluscum contagiosum. Les méthodes médicales incluent l’application de produits chimiques comme le cantaridine, la cryothérapie (traitement par le froid), ou des techniques laser. Le Dr Dubois se spécialise dans l’utilisation du PlexR, une méthode avancée offrant des résultats satisfaisants avec des risques inexistants.

Certains remèdes naturels sont souvent évoqués, mais leur efficacité n’est pas toujours soutenue par des preuves scientifiques. Cependant, des approches comme l’application d’huiles essentielles peuvent être envisagées en complément du traitement médical du molluscum. Il est toutefois recommandé de discuter de ces options avec le Dr Dubois.

Cette infection virale peut se résoudre spontanément, mais cela peut prendre de plusieurs mois à quelques années. Le traitement accélère souvent ce processus, en particulier pour les cas où les lésions sont nombreuses ou situées dans des zones sensibles comme le gland du pénis.

Bien que généralement bénigne, l’infection peut entraîner des complications, surtout chez les patients immunodéprimés. Les lésions peuvent s’infecter secondairement, en particulier si elles sont grattées ou irritées.

Une récidive est possible si le traitement n’a pas éliminé toutes les lésions ou en cas de nouvelle exposition au virus. Le suivi régulier et une hygiène stricte aident à minimiser le risque de réapparition.

Conclusion

Selon le Dr Didier Dubois, les patients sont anxieux en arrivant et repartent soulagés après le traitement du molluscum contagiosum du gland par PlexR. Par méconnaissance de cette technique, nombreux sont ceux qui ont attendu inutilement pendant de longues années en se posant la question de savoir comment se débarrasser d’un molluscum contagiosum.

Docteur Didier Dubois
Docteur Didier Dubois

Le Docteur Didier Dubois est un médecin renommé en médecine esthétique, avec des rôles de leadership dans plusieurs organisations professionnelles telles que l'ITLS et l'AFME. Doté d'une expertise étendue, il détient des diplômes variés incluant la mésothérapie et l'usage des lasers médicaux. En plus d'être un ancien Expert Judiciaire, le Dr. Dubois se distingue par son engagement dans la formation et l'éducation en médecine esthétique, offrant des cours internationaux et contribuant à l'enseignement universitaire.

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Skype
Imprimer