Traitement des verrues génitales (condylomes)

Traitement des verrues génitales (condylomes)

Classées dans la famille des maladies sexuellement transmissibles, les verrues génitales sont l’œuvre des virus qui transforment les cellules infectées en des petites excroissances inesthétiques. Les verrues génitales sont localisées sur certains endroits du corps notamment les parties génitales. Le traitement des verrues génitales consiste d’abord à éliminer les virus et puis traiter les excroissances indésirables occasionnées.

Sommaire de l'article

Qu’est-ce que les verrues génitales (condylomes) ?

Les verrues génitales ou condylomes sont des maladies virales qui se transmettent lors des contacts sexuels. Elles apparaissent sous forme de petites excroissances de couleur chair ou grisâtre, de forme plate ou surélevée mais tout à fait inesthétiques.

Les petites élevures indésirables se trouvent en général sur le périnée, l’anus, la bouche, le vagin et le col de l’utérus. Dans la plupart des cas, les virus peuvent être éliminés par le corps avant l’apparition des symptômes mais ils peuvent aussi se développer sans causer des dégâts à la santé de la personne infectée.

Vidéo : Papillomavirus, tout comprendre en 1min30

Quelles sont les causes des verrues génitales ?

Les verrues génitales avec ou sans rapport sont causées par les HPV ou papillomavirus humains (HPV 6 et HPV 1). Cette maladie très contagieuse est présente en plusieurs variantes dont celles qui sont à l’origine des condylomes (verrues génitales externes et bénignes dans la plupart des cas) et celles qui entraînent les cancers. Leur mode de transmission s’effectue par des contacts sexuels avec une personne infectée (homme ou femme sans distinction).

Caractéristique des verrues génitales

Les verrues génitales sont visibles à l’œil nu en forme des petites bosses molles ou plus fermes, plates ou surélevées comme les crêtes de coq, de couleur rose ou grise. Elles sont localisées dans l’entrejambe et dans la région périanale.
Chez l’homme, les verrues génitales sont souvent localisées sur le pénis, les deux faces du prépuce, le gland et la partie autour de l’anus. Chez la femme, elles se trouvent généralement sur la vulve, le périnée, la partie autour de l’anus et à l’intérieur du vagin.

Les condylomes pourraient être associés à des démangeaisons ou des saignements lors des rapports sexuels. Dans certains cas, les petites bosses grossissent pour devenir une forme de petit « chou-fleur ».

Quels sont les différents traitements des verrues génitales ? Ces traitements sont-ils efficaces ?

Plusieurs méthodes sont utilisées pour traiter les verrues génitales: les méthodes naturelles (pas conseillées par les médecins esthétiques) et les techniques médicales.

Traitement des verrues génitales par des méthodes naturelles

L’huile essentielle d’arbre à thé

L’huile essentielle d’arbre à thé est supposée efficace dans le traitement naturel des verrues génitales et d’autres anomalies cutanées comme l’herpès, l’acné… Elle est connue pour sa propriété antivirale et son efficacité contre les verrues génitales. Avant utilisation, l’huile essentielle d’arbre à thé sera diluée avec de l’huile d’olive ou d’amande douce afin de réduire la douleur lors de l’application sur la peau. Le mélange sera appliqué, à plusieurs reprises, sur les verrues génitales à l’aide d’un coton tige pendant deux semaines à trois mois jusqu’à trouver une amélioration.

Cette pratique n’est pas conseillée par les médecins esthétiques faute de preuve d’efficacité venant des laboratoires. De plus, l’application des huiles essentielles sur la peau pendant une période assez longue n’est pas sans risque.

L’oignon comme antiviral et antibactérien

Grâce à ses propriétés antivirales et antibactériennes, l’oignon est aussi mentionné dans le traitement efficace des condylomes.

Les tranches d’oignon seront appliquées directement sur la partie infectée en les fixant à l’aide d’un ruban adhésif sur les verrues. Cette opération est à renouveler au bout de quelques heures avec une nouvelle tranche d’oignon. Il est également possible d’assaisonner les tranches d’oignon avec du sel avant de l’utiliser en cataplasme sur les verrues pendant la nuit et une fois par semaine. Le sel augmenterait l’efficacité de l’oignon.

Cette pratique n’est pas conseillée du fait de l’absence des recommandations des praticiens ou des laboratoires sur l’effet de l’oignon et du sel sur la peau, mais surtout de l’irritation cutanée qui va rapidement apparaître.

Les bananes pour renforcer le système immunitaire

Utilisées dans certains pays, le principe est basé sur le renforcement du système immunitaire par l’alimentation pour aider le corps à éliminer le virus des verrues génitales de manière spontanée. Une alimentation équilibrée et riche en antioxydants comme la banane stimule la capacité du corps à se défendre contre les verrues vaginales ou anales. Par ailleurs, la peau de banane est également utilisée pour traiter les verrues génitales en plaçant sa partie interne sur la peau infectée et en la fixant à l’aide d’un bandage durant la nuit.

Cette pratique est réputée efficace pour le traitement des verrues génitales mais sans aucune preuve tangible. Le risque de complication est toujours élevé faute d’étude préalable en laboratoire.

Traitement des verrues génitales par des techniques médicales

Traitement à l’azote liquide

La cryothérapie à l’azote liquide utilise le froid directement sur les verrues génitales afin de créer une inflammation. Ce processus va stimuler le système immunitaire du corps pour éliminer les actions des virus du condylome. Après l’application du froid, les petites bosses des verrues sont détruits et se forment en croûtes avant de se détacher de la peau au bout d’une semaine environ. Le Dr Didier Dubois ne fait pas ce genre de traitement contre les verrues génitales.

Le laser pour éliminer les excroissances

Encore pratiqué par certains praticiens, le laser est utilisé pour détruire les verrues et traiter l’aspect inesthétique causé par les verrues génitales après un traitement anti-viral. Une crème anesthésiante est préalablement appliquée sur la partie infectée avant de passer au traitement laser des verrues génitales.
Tout comme dans le traitement des couronnes perlées, l’énergie laser agit directement sur les excroissances inesthétiques afin de les réduire en petites croûtes. Celles-ci vont tomber au bout de quelques jours pour laisser une peau saine et plus lisse.
le laser pour le traitement des verrues gnitales
Certains praticiens utilisent encore le laser pour enlever les excroissances inesthétiques occasionnées par les verrues génitales malgré la plus grande simplicité des méthodes par vaporisation.

Le PlexR pour vaporiser les petites bosses des verrues génitales

Le Dr Didier Dubois utilise exclusivement le PlexR pour traiter les lésions et l’aspect inesthétique des verrues génitales de la femme et de l’homme.

Le traitement se fait par vaporisation à l’aide de l’énergie du plasma exérèse. Les tissus des petites bosses vont passer de l’état solide à l’état gazeux grâce à l’énergie restituée par l’embout du PlexR. Le traitement par PlexR est à la fois sécurisé et 100% réussi.

Déroulement d'une séance de Traitement des verrues génitales par PlexR au cabinet du Dr Dubois Didier à Angers

Procédure

La procédure reste identique à celle du traitement des grains de Fordyce:
  1. Consultation du patient par le Dr Didier Dubois,
  2. Entretien avec le patient pour connaître ses antécédents médicaux, ses intolérances aux produits, ses traitements en cours…
  3. Rappel sur le déroulement du traitement: les résultats attendus, les précautions à prendre après le traitement du condylome. Le traitement inclut tous les préparatifs avant et après le traitement: application de la crème par le Dr Dubois lui-même à la fin du traitement. Aucun renouvellement de l’application n’est nécessaire,
  4. Examen médical de la partie génitale infectée par le Dr Didier Dubois,
  5. Réglage de l’appareil Plexr et début du traitement.

Prix

A partir de 130 € la séance.

Combien de temps ?

La séance de PlexR pour enlever les verrues génitales dure 5 mn pour l’acte lui-même, 30 mn pour le RV comprenant toute l’installation.

Combien de séance ?

Une seule séance de traitement Plexr suffit pour les verrues génitales.

Est-ce que ça fait mal ?

La procédure est indolore grâce à l’application d’une crème anesthésiante 15 à 30 minutes avant le traitement. Cette pratique est aussi valable pour le traitement de la couronne perlée du gland chez l’homme, ou autres affections bénigne non-infectieuses.

Résultats attendus

  • procédure sécurisée, 100% réussie et sans complication post-traitement,
  • disparition des excroissances en forme de petit chou-fleur sans laisser de cicatrice en général,
  • retour à l’aspect normal de la peau infectée au bout de quelques jours ou semaines,

Les risques

Le traitement des verrues génitales par PlexR est superficiel, sans risque et donc 100% réussi. Aucune transmission de courant électrique n’a lieu durant le traitement des verrues génitales chez l’homme.

Effets secondaires du traitement

  • quelques traces du traitement sous formes de points noirs de la taille de têtes d’épingles pendant quelques heures,
  • faible irritation post-traitement,
  • œdème localisé très rare qui disparaîtra dans les 2 ou 3 jours,
  • pour les peaux très mates : hyperpigmentation ou dépigmentation possibles sur les points traités, qui pourra s’atténuer progressivement.

Y a-t-il des récidives?

Tout comme pour les papules péniennes, le traitement est 100% réussi. Cependant dans le cas de verrues génitales, le taux de récidive est de 30%.
traitement des verrues génitales par plexr
Le Docteur Didier Dubois est en pleine séance de vaporisation des excroissances causées par les verrues génitales. Cette technique s’avère une des plus pratiques et sécurisées pour éliminer les petites excroissances des verrues génitales.

Précautions à prendre avant le traitement

  • Pas de lésion infectieuse ni cicatrice sur la partie à traiter,
  • Le praticien doit être au courant des traitements médicamenteux ou crème intimes en cours.

Précautions à prendre après le traitement

  • Le patient ne valide le traitement qu’après avoir constaté la disparition des petites excroissanes inesthétiques sur son appareil génital,
  • Abstinence sexuelle dans les 3 ou 4 jours après traitement.
Les précautions restent identiques pour les affections bénignes comme les couronnes perlées du gland, les papules perlées, les grains de Fordyce ou les acrochordons génitaux …

Les contre-indications

Le traitement des verrues génitales est impossible:
  • sur une peau présentant des lésions infectieuses ; dans ce cas le traitement sera reporté
  • aux patients munis d’un Pacemaker ou stimulateur électrique cardiaque. Dans ce cas, une autre technique sera utilisée

Une consultation préalable est-elle nécessaire ?

Les patients ont toutes les informations avant de se déplacer, et comme ils viennent de loin, souvent de France entière jusqu’à Angers, le geste technique est réalisé d’emblée lors du premier RV, d’autant qu’il s’agit d’un geste simple pour un médecin qui en a l’habitude depuis des années, le patient n’a donc pas besoin de revenir, il repart traité et « guéri », mais des récidives restent possibles.

Une ordonnance est-elle indispensable pour acheter la crème Emla en pharmacie ?

Oui. Le Dr Dubois l’envoie par mail quelques jours avant le rendez-vous.

Quels sont les délais pour obtenir un RV ?

Entre 1 et 10 jours.

Comment sont donnés les RV ?

Uniquement par téléphone au 02 41 25 26 35.

FAQ ou foire aux questions autour des verrues génitales ou condylomes

Dans cette section, le Dr Dubois aborde les questions fréquemment posées sur les condylomes ou verrues génitales, offrant des éclairages essentiels pour une meilleure compréhension et gestion de cette condition.

Les condylomes sont causés par certains types de papillomavirus humains (HPV), souvent transmis lors de contacts sexuels. Bien que certains types de HPV soient asymptomatiques, d’autres entraînent l’apparition de verrues génitales.

Les condylomes se présentent généralement sous forme de petites excroissances ou de bosses sur la peau des parties génitales. Ils peuvent varier en taille et en forme. Un examen médical effectué par le Dr Dubois est nécessaire pour un diagnostic précis.

Si non traités, les condylomes peuvent s’étendre et se multiplier. Dans de rares cas, certains types de HPV associés aux condylomes peuvent augmenter le risque de cancer génital.

Les condylomes peuvent parfois provoquer des démangeaisons. Ils ont tendance à se multiplier si non traités. Pour éviter leur propagation, veuillez utiliser une protection lors des rapports sexuels et suivre un traitement approprié.

Il existe des traitements naturels pour les condylomes, comme l’application d’huile de théier ou d’ail. Cependant, leur efficacité n’est pas toujours scientifiquement prouvée et certains peuvent irriter la peau sensible des zones génitales. Ces méthodes peuvent offrir un soulagement temporaire, mais elles ne remplacent pas les traitements médicaux conventionnels.

Pour les hommes, le traitement par PlexR, pratiqué par le Dr Dubois, est considéré comme un traitement très efficace des condylomes. Cette technique utilise l’énergie plasma pour éliminer les verrues sans laisser de cicatrices.

Les condylomes peuvent être retirés par des professionnels de la santé comme le Dr Didier Dubois, qui utilise des techniques avancées comme le PlexR pour un traitement efficace et sécurisé.

Les condylomes sont des excroissances causées spécifiquement par le papillomavirus humain (HPV), se développant principalement dans les régions génitales et anales. Ils se distinguent par leur apparence, souvent en forme de chou-fleur, et par leur emplacement. En revanche, d’autres types de verrues génitales, comme les molluscum contagiosum, sont causés par différents virus et présentent des caractéristiques distinctes, telles que de petites bosses perlées.

Chez la femme, les condylomes peuvent se développer sur la vulve, le col de l’utérus et autour de l’anus. Ils causent parfois des complications lors de grossesses et augmentent le risque de cancer du col de l’utérus.

Les verrues génitales peuvent causer des problèmes pendant la grossesse et augmenter le risque de transmission du HPV au nouveau-né. Les femmes enceintes atteintes de verrues génitales doivent impérativement consulter un professionnel de santé.

Dans certains cas, le système immunitaire peut éliminer les verrues génitales sans traitement, mais cela peut prendre du temps et n’est pas garanti. Un traitement médical est recommandé pour une guérison plus rapide et pour éviter la propagation.

Pour enlever les verrues sur les parties intimes, des traitements médicaux comme la cryothérapie, les crèmes topiques, et des techniques plus avancées comme le PlexR sont utilisés. Ces traitements doivent être effectués sous la supervision d’un professionnel de santé comme le Dr Dubois.

Conclusion

Selon le Dr Didier Dubois, les patients arrivent anxieux et repartent soulagés après le traitement des verrues génitales par PlexR. Par méconnaissance de la méthode PlexR, de nombreux patients ont malheureusement attendu pendant des années en se demandant comment se débarrasser définitivement des verrues génitales.
Docteur Didier Dubois
Docteur Didier Dubois

Le Docteur Didier Dubois est un médecin renommé en médecine esthétique, avec des rôles de leadership dans plusieurs organisations professionnelles telles que l'ITLS et l'AFME. Doté d'une expertise étendue, il détient des diplômes variés incluant la mésothérapie et l'usage des lasers médicaux. En plus d'être un ancien Expert Judiciaire, le Dr. Dubois se distingue par son engagement dans la formation et l'éducation en médecine esthétique, offrant des cours internationaux et contribuant à l'enseignement universitaire.

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Skype
Imprimer