Traitement de la papillomatose génitale

Traitement de la papillomatose génitale

Les infections cutanées d’origine virale, même si elles ne sont pas dangereuses, peuvent souvent créer des tumeurs et petites bosses bénignes. Les virus de papillomatose génitale peuvent être éliminés par l’organisme, mais dans le cas des virus des verrues génitales, ils laissent des traces sous forme de petites excroissances tout à fait inesthétiques sur les parties génitales. Le traitement de la papillomatose génitale consiste dans un premier temps à neutraliser le développement des virus et ensuite de traiter les dégâts esthétiques externes causés par les infections.

La papillomatose génitale : définition, causes et caractéristiques

Qu’est-ce que la papillomatose génitale ?

La papillomatose génitale est une boursouflure de chair due à la colonisation de la peau ou de la muqueuse par le virus du papillome humain. Elle se développe sur le gland, sur l’anus ou sur la vulve. Chez les femmes, cette affection est caractérisée par des petites bosses brillantes de la couleur de la peau, localisées sur la vulve.

Quelles sont les causes de la papillomatose génitale ?

Le virus responsable de la papillomatose génitale se transmet via un contact avec une peau ou muqueuse infectée notamment lors des activités sexuelles et sans distinction de sexe. En général, le papillomavirus à type de verrues génitales de la femme ou des verrues anogénitales est contracté lors des relations vaginales, anales ou buccales avec un.e patient.e portant le virus.

Caractéristiques de la papillomatose génitale

La papillomatose génitale est caractérisée par une croissance anormale des cellules de la peau ou de la muqueuse infectée jusqu’à former des papillomes (masse de tissus en forme de petit choux fleur). La formation des petites bosses est le résultat de la colonisation des tissus biologiques par le papillomavirus, sur le gland par exemple.

Chez les femmes, les papillomes sont agencés en ligne ou en petites plaques symétriques sur les deux côtés des petites lèvres ou dans le vestibule. Les petites bosses peuvent avoir des formes rondes ou saillies d’une taille de 1 à 2 mm et peuvent grandir lentement et de manière insensible.

Vidéo : Qu’est ce que la papillomatose physiologique ?

papillomatose génitale
Papillomatose génitale

Quels sont les différents traitements de la papillomatose génitale ? Ces traitements sont-ils efficaces ?

Tout comme les autres infections bénignes des parties génitales, le traitement de la papillomatose génitale se fait en deux étapes : l’élimination des virus et le traitement d’ordre esthétique contre les apparences inesthétiques causés par le papillomavirus.

Traitement de la papillomatose génitale par des méthodes naturelles

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate est non seulement connu pour ses bienfaits antiseptiques et anti-inflammatoires mais également pour le traitement de la papillomatose vulvaire. Appliquer une pâte formée de bicarbonate et d’eau sur les petites bosses laissées par le papillomavirus sur le gland et y laisser pendant une nuit avant de le rincer le lendemain. Ce mélange fait son effet lorsque le patient commence à ressentir une sorte de picotement ou une faible brûlure.

Ce remède naturel ne peut toutefois pas être conseillé à tout type de patient faute d’une licence d’utilisation des laboratoires ou des praticiens.

La sève laiteuse de figuier

Certains patients utilisent la sève laiteuse du figuier pour soulager les irritations causées et arrêter la propagation des papillomavirus à type de verrues génitales. Il suffit de récolter les feuilles de figuier et en extraire la sève avant de l’appliquer sur la zone infectée pendant quelques heures. Rincer avant de renouveler l’opération 3 fois par jour jusqu’à obtenir des résultats.

Bien que cette méthode soit reconnue « efficace » chez quelques individus, elle ne peut pas l’être pour d’autres sachant qu’il y a toujours un risque lié à l’utilisation des produits naturels en dehors du cercle médical légal.

L’ail et ses propriétés antivirales

L’ail est longtemps connu pour ses vertus antivirales, antibactériennes et fongicides. Il suffit de couper en deux une gousse d’ail, l’appliquer en frottant sur la papillomatose vestibulaire à plusieurs reprises. Le traitement dure environ deux semaines.

Il est également possible de le macérer dans une faible quantité d’huile d’olive et de l’appliquer sur la zone infectée du gland ou de la vulve. Cette solution n’est toutefois pas valable à tout type de patient, le risque de complication reste réel faute de recommandation médicale.

traitement de la papillomatose génitale par des méthodes naturelles
Traitement de la papillomatose génitale par des méthodes naturelles : l'ail.

Traitement de la papillomatose génitale par des techniques médicales

L'Électrocoagulation pour le traitement de la papillomatose génitale

L’électrocoagulation consiste à cautériser les petites bosses de la papillomatose physiologique en provoquant une coagulation des excroissances bénignes à l’aide d’un courant électrique. Plus efficace que les méthodes naturelles, l’électrocoagulation devient une alternative de traitement des anomalies cutanées bénignes comme le traitement des grains de Fordyce, de la papillomatose génitale, de la couronne perlée … L’unique inconvénient est que durant le traitement, le courant électrique traverse le gland, le corps et la peau traitée.

Le laser CO2 contre la papillomatose génitale

Cette méthode utilise le faisceau laser CO2 ou laser au dioxyde de carbone pour vaporiser les excédents de peau indésirables causés par le papillomavirus humain sur le gland. L’intervention est totalement indolore après l’application d’une crème anesthésiante avant la séance. La vaporisation de la papillomatose par le laser CO2 se fait de manière superficielle mais il peut y avoir des dommage sur les cellules adjacentes.

Le Plexr® pour vaporiser la papillomatose génitale

Le Dr Didier Dubois utilise exclusivement le PlexR pour venir à bout des boursouflures causées par le papillomavirus, y compris la papillomatose anale.

La technique de sublimation par la technologie du plasma exérèse consiste à vaporiser les excroissances de peau sur le gland sans nuire aux tissus environnants.

La papillomatose physiologique disparaît sous forme de fine vapeur sous l’effet des minuscules arcs de plasma restitués par l’embout du PlexR. Cette technique reste la plus efficace et sécurisée contre les anomalies cutanées bénignes comme les papules perlées, couronnes perlées, grains de Fordyce, acrochordons ou verrues génitales…

traitement de la papillomatose génitale par des techniques médicales
Traitement de la papillomatose génitale par des techniques médicales : le PlexR

Déroulement d'une séance de Traitement de la papillomatose génitale par PlexR au cabinet du Dr Dubois Didier à Angers

Procédure

Après le traitement des papillomavirus humain, le Dr Didier Dubois procède au traitement des boursouflures inesthétiques : la papillomatose du gland.

  1. Consultation du patient,
  2. Le Dr Didier Dubois utilise un questionnaire sur les antécédents médicaux du patient, ses intolérances aux traitements ou produits…
  3. Brève explication sur le déroulement du traitement : les résultats attendus, les précautions à prendre… Le Dr Didier Dubois inclut à la procédure tous les petits détails liés au traitement : l’application de la crème par le Dr Dubois lui-même à la fin du traitement. Aucun renouvellement de l’application n’est nécessaire,
  4. Examen clinique de la partie génitale infectée,
  5. Réglage de l’appareil Plexr et début du traitement.

La procédure reste la même pour le traitement des couronnes perlées du gland ou des papules péniennes.

Prix du traitement de la papillomatose physiologique ?

A partir de 80 euros la séance.

Combien de temps ?

Le traitement de la papillomatose génitale par PlexR dure entre 5 et 10 mn, au cours d’un RV d’une demi-heure.

Combien de séances ?

Une seule séance de PlexR suffit pour le traitement de la papillomatose génitale.

Est-ce que ça fait mal ?

Une application d’une crème anesthésiante 15 à 30 minutes avant le traitement rend la procédure totalement indolore.

Une consultation préalable est-elle nécessaire ?

Comme les patients viennent de loin, souvent de France entière jusqu’à Angers, ils reçoivent toutes les informations avant leur déplacement. Les gestes techniques sont entièrement réalisés dès le premier RV. Ce sont d’ailleurs des gestes simples pour un médecin qui a derrière lui des années d’expérience. Les patients ne devraient donc pas revenir, ils sont traités et guéris en rentrant chez eux.

Une ordonnance est-elle indispensable pour acheter la crème Emla en pharmacie ?

Oui. Le Dr Dubois envoie l’ordonnance par e-mail quelques jours avant le rendez-vous.

Quels sont les délais pour obtenir un RV ?

1 à 10 jours.

Comment sont donnés les RV ?

Uniquement par téléphone au 02 41 25 26 35.

Les risques

Le traitement de la papillomatose génitale par PlexR est superficiel et 100% réussi. Il est sans risque car la procédure exclut toute transmission de courant électrique sur le gland ou le corps.

utilisation du plexr lors du traitement des papillomatoses génitales ne présente aucun risque
L'utilisation du PlexR lors du traitement des papillomatoses génitales ne présente aucun risque.

Les contre-indications

Le traitement PlexR de la papillomatose génitale ne peut pas être effectué:

  • sur une peau avec des lésions infectieuses autres,
  • sur un patient portant un stimulateur électrique cardiaque ou un Pacemaker.

Les contre-indications restent identiques au traitement de la couronne perlée au laser.

Résultats attendus

  • traitement sécurisé et 100% réussi,
  • disparition des boursouflures désagréables sans cicatrice,
  • retour à l’aspect normal de la peau infectée au bout de quelques jours,

Précautions à prendre avant le traitement

  • La partie à traiter ne doit pas comporter de lésion infectieuse autre ni de cicatrice,
  • Indiquez impérativement au praticien tous les traitements médicamenteux ou crème intimes en cours.
Ces précautions s’appliquent également même lors du traitement de la couronne perlée chez la femme.

Précautions à prendre après le traitement

  • Le patient valide le traitement à la fin de la séance, après la disparition des excédents de peau inesthétiques sur son appareil génital,
  • Arrêt de toute activité sexuelle durant 3 ou 4 jours après traitement.

Ces précautions sont également valables pour d’autres affections bénignes comme les verrues génitales, les acrochordons, les couronnes perlées du gland, les grains de Fordyce, les papules perlées …

Effets secondaires du traitement

  • présence de points noirs de la taille de têtes d’épingles pendant quelques heures,
  • légère irritation,
  • rare œdème localisé et passager pendant 2 ou 3 jours,
  • dépigmentation rare et passagère sur les peaux très mates,

Y a-t-il des récidives ?

Les récidives sont possibles, surtout en cas de nouveau contact sexuel avec un patient portant le papillomavirus ou verrues génitales.

Conclusion

Selon le Dr Didier Dubois, les patients arrivent anxieux et repartent soulagés après le traitement de leurs papillomatoses génitales par PlexR. Par méconnaissance de cette technique, de nombreux patients ont perdu du temps et de l’argent à essayer inutilement des techniques inadaptées avant de connaître le PlexR.

Docteur Didier Dubois
Docteur Didier Dubois

Le Docteur Didier Dubois est un médecin renommé en médecine esthétique, avec des rôles de leadership dans plusieurs organisations professionnelles telles que l'ITLS et l'AFME. Doté d'une expertise étendue, il détient des diplômes variés incluant la mésothérapie et l'usage des lasers médicaux. En plus d'être un ancien Expert Judiciaire, le Dr. Dubois se distingue par son engagement dans la formation et l'éducation en médecine esthétique, offrant des cours internationaux et contribuant à l'enseignement universitaire.

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Skype
Imprimer