Couronnes perlées du gland, pour tout savoir

Couronnes perlées du gland : pour tout savoir !

Rien que par leur apparence, les couronnes perlées font peur par la présence des nombreuses petites protubérances en forme de petit dôme autour de la couronne du gland. Bien qu’elles soient affreuses à regarder, les couronnes perlées sont inoffensives, elles ne sont ni douloureuses ni contagieuses. Les couronnes perlées du gland atteignent leur paroxysme chez les 25% des hommes dès l’âge de la puberté jusqu’à 25 ans et 10% à partir de 50 ans.

Les causes potentielles des couronnes perlées du gland

Malgré de nombreuses recherches et tentatives d’identifier les vraies causes des couronnes perlées du gland, aucun facteur externe ou interne ne peut être associé à la survenue des petites excroissances autour de la couronne du gland. Ces lésions n’ont aucune liaison non plus avec le manque ou l’absence d’hygiène.
Ce qui est sûr c’est que les couronnes perlées sont en rapport avec une activité hormonale intense de la période de puberté sans causer aucune douleur. Les couronnes perlées, au même titre que les papules perlées du gland, font partie des lésions dites bénignes, c’est-à-dire sans infection ni contagion.
les couronnes perlées du gland font partie des lésions bénignes
Les couronnes perlées du gland font partie des lésions bénignes.

Les différentes options de traitement des couronnes perlées du gland

Dès l’apparition des couronnes perlées du gland, chacun a sa manière de prendre en main son traitement : par les méthodes naturelles, l’observation attentive, l’excision chirurgicale, le traitement médicamenteux, la thérapie au laser ou par le Plexr®.

L’option de traitement par l’observation attentive

Il s’agit plutôt d’un comportement d’un patient qui, dès la découverte de l’anomalie cutanée au niveau du pénis, a pris le temps d’observer la manifestation et l’évolution de la lésion.

L’absence des signes menaçant comme la douleur, l’infection ou la contagion incite le patient concerné à prolonger le temps d’observation jusqu’à un certain stade d’évolution tout en sachant que les couronnes perlées du gland ne diminuent qu’après 50 ans.

Le traitement médicamenteux des couronnes perlées

En réalité, les couronnes perlées ne sont pas une maladie, aucun médicament n’est donc nécessaire pour le traitement de la couronne perlée chez la femme ou chez l’homme. Par contre, certains patients impatients cherchent à se débarrasser le plus vite possible de cette gêne esthétique en optant pour différents remèdes : naturel à base de plantes et astuces de grand-mère (ce qui n’est pas conseillé), les crèmes, la thérapie au laser et le Plexr®.

L’Électrocoagulation pour traiter les couronnes perlées

Comme son nom l’indique, cette technique consiste à faire coaguler les petits boutons en forme de dômes sous l’effet de l’énergie électrique. Ainsi, les tissus traités se sont liquéfiés d’où le terme électrocoagulation.

Ce type de traitement est courant pour les anomalies cutanées comme les excroissances bénignes telles que les couronnes perlées.
En touchant les boutons du gland coronal, la pointe électrique de l’appareil émet une énergie électrique avant de rejoindre la plaque neutre tout en traversant le corps et la verge.

paramètrage de l'appareil l'ectrocoagulation pour traiter les couronnes perlées du gland
Paramètrage de l'appareil électrocoagulation pour traiter les couronnes perlées du gland.

Traitement des couronnes perlées du gland par l’excision chirurgicale

Contrairement à l’incision, l’excision chirurgicale consiste à enlever les petites protubérances anormales qui entourent le gland de la verge. Il s’agit d’une résection des tissus anormaux en hyperplasie sans ouvrir la peau ni toucher les tissus sains. L’excision ou l’ablation chirurgicale des couronnes perlées nécessite l’usage d’un instrument tranchant.

L’application des crèmes

Les crèmes ne sont pas non plus conseillées pour le traitement des papules péniennes ou des couronnes perlées. Les médecins esthétiques comme le Dr Didier Dubois ne prescrit aucune application de crème sur les couronnes perlées du gland. L’unique usage des crèmes est réservé à l’anesthésie avant l’intervention au laser, au CO2 ou au PlexR®,

L’utilisation de l’azote liquide (cryothérapie)

Malgré son efficacité à brûler les tissus anormaux des couronnes perlées, le manque de précision lors de l’application de l’azote liquide sur la partie à traiter présente des risques de brûlure sur les tissus adjacents.

La thérapie au Dioxyde de Carbone (Laser CO2)

L’autre option de traitement des couronnes perlées du gland est le Dioxyde de Carbone ou le laser CO2. Cette technique utilise l’énergie du faisceau laser pour vaporiser les petits boutons dômiformes entourant la couronne de la verge.

La thérapie au laser CO2 est toutefois indolore grâce à l’application d’une crème anesthésiante avant le traitement. Contrairement à l’azote liquide, le laser CO2 vaporise les tissus excédentaires de manière superficielle mais risque quand même d’affecter les tissus environnants.

Le Plexr® en tant que technique de traitement des couronnes perlées du gland

Le Plexr® est la meilleure technique de traitement des couronnes perlées (homme ou femme) ou des papules perlées du gland au cabinet esthétique du Dr Didier Dubois à Angers.
La vaporisation de l’éruption papuleuse du gland par la technologie de plasma-exérèse s’avère la plus efficace et sécurisée. Positionné à ¼ de millimètre au-dessus de chaque perle, l’embout de la pièce à main de l’appareil Plexr envoie une grande quantité d’énergie sous-forme de mini-arc électrique pour sublimer les micropapules et vaporiser chacune des perles du gland.

Aucun contact entre l’embout de l’appareil Plexr® et le gland ou la muqueuse du pénis n’a lieu au cours de l’intervention, il n’y a donc pas de passage du courant sur le corps ou le gland. Ce processus de sublimation de la couronne perlée sans contact est indolore et ne dure que quelques minutes.

Évaluation du patient

L’évaluation est faite immédiatement après la destruction des perles par le Dr Didier Dubois, médecin esthétique à Angers, et le patient confirme aussitôt la disparition totale de la couronne perlée.

L’évaluation est parfois nécessaire pour confirmer le caractère bénin de la lésion afin de rassurer le patient et ainsi d’éviter un traitement inadapté. Le résultat de cette évaluation aide à éviter toutes possibilités de confusion entre les couronnes perlées bénignes et les autres lésions sexuelles transmissibles ou potentiellement dangereuses.

evaluation d'un patient atteint de couronnes perlées du gland
L'évaluation urologique du patient est essentielle en cas de présence d'excroissances suspicieuses sur le gland.

Risques et complications potentiels associés aux différents traitements des couronnes perlées du gland

Hormis le traitement par électrocoagulation dont le courant électrique traverse le corps lors du traitement des couronnes perlées du gland, celui avec PlexR® ne présente aucun risque. Le traitement se fait de manière superficielle et n’endommage pas les tissus en profondeur. L’embout de l’appareil PlexR® est placé à ¼ de millimètre au-dessus de la zone traitée, il n’y a donc aucun contact ni traversée de courant sur le gland ou le corps.

D’autres risques liés à l’autotraitement consistent à utiliser des techniques ou de produits inadaptés dans le cas d’une anomalie cutanée bénigne comme la couronne perlée. Comme il s’agit d’une lésion inoffensive, aucune lotion ou crème ne doit y être appliquée, ce type d’anomalies cutanées ne peut pas être traité avec des antibiotiques ou des anti-inflammatoires du fait de l’absence de caractère infectieux ou contagieux.

utilisation du plexr lors du traitement des couronnes perlées du gland
L'utilisation du PlexR lors du traitement des couronnes perlées du gland ne présente aucun risque.

Conclusion

Les couronnes perlées du gland ne sont pas des maladies sexuelles, ce sont des manifestations physiologiques en rapport avec une abondance d’hormones de puberté. Le médecin esthétique est en mesure de préconiser un traitement adapté et sécurisé au cas où le patient désire s’en débarrasser.

La bonne gestion de la période transitoire entre la découverte de l’anomalie cutanée (couronne perlée) et le choix de la procédure de traitement reste déterminante pour la suite du traitement d’une telle lésion. Une des meilleures techniques, indolore rapide, fiable et sans risque est le Plexr, que pratique le Dr Didier Dubois en son cabinet esthétique et médical à Angers. La découverte de ces protubérances anormales au niveau de la couronne du gland est anxiogène pour les patients, et cette technique leur permet de retrouver immédiatement confiance.

La manipulation du Plexr sur cette zone sensible nécessite une dextérité et une pratique régulière, et les patients sont souvent près à faire de nombreux kilomètres pour trouver un praticien expérimenté.

Docteur Didier Dubois
Docteur Didier Dubois

Le Docteur Didier Dubois est un médecin renommé en médecine esthétique, avec des rôles de leadership dans plusieurs organisations professionnelles telles que l'ITLS et l'AFME. Doté d'une expertise étendue, il détient des diplômes variés incluant la mésothérapie et l'usage des lasers médicaux. En plus d'être un ancien Expert Judiciaire, le Dr. Dubois se distingue par son engagement dans la formation et l'éducation en médecine esthétique, offrant des cours internationaux et contribuant à l'enseignement universitaire.

Partager l'article

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Skype
Imprimer